Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bonjour à tous les Supporters du Sporting-Club Nîmois

 

Le compte-rendu de la rencontre Sporting-Club Nîmois contre l’Espoir Football Club Beaucairois, du dimanche 6 octobre 2013. Match pour le compte de la 3e journée de Départemental 3, Poule D du Championnat Gard-Lozère.

 

Un point précieux prit devant le Leader.

 

Le SC Nîmois et l'EFC Beaucairois, c'étaient déjà rencontrer, il y a deux saisons en Départemental 4, et chacune des équipes avaient remporter son match à domicile. Lors de cette saison 2017-2018, les deux clubs avaient joué les premiers rôles, et finalement le SCN remportait le Championnat et accédait, en compagnie du EFCB, en Départemental 3.

 

Lors de la saison 2018-2019, les deux clubs n'évoluaient pas dans la même poule et se maintiennent en fin de saison.

 

Mais depuis cette saison, les deux clubs sont de nouveau réunis dans la même Poule D, mais le EFCB est le leader de cette Poule, tandis que le SCN se bat en bas du classement, après ses deux défaites consécutives, lors des deux premières journées du championnat.

 

Mais le moral du SCN est au beau fixe ; dimanche dernier en Coupe d’Occitanie, il remporta une belle victoire (sa première victoire de la saison) 3 à 1 sur des valeureux Camarguais de l’AS Nîmes Camarguais & Croix-de-Fer.

 


L'ordre du jour est : la victoire en championnat, afin de s'éloigner de la zone de relégation.

 

Il est 14 h 56, quand les deux équipes pénètrent sur le terrain du Complexe Sportif de Saint-Stanislas, dans le quartier de La Cigale à Nîmes.

 

Le XI du SCN est composé comme ceci :


Telmo Tavares, Nicolas Venancio, Abdelilah Kabbouch, Sylvain Mazmanian (capitaine), Jason Moreau, Stéphane Dagbo, Samuel Da Silva Magalhaes, Nicolas Fratta, Victor Dupart, Yassine Ourahou, Steven Amigo.
Remplaçants : Atman El Otmany, Arnaud Joullia, Élie Donguet Pena.
Entraîneur : Olivier José
Arbitre de touche : Anthony Alogna du SCN.

 

 

Le match :

 


Je ne m’étendrais pas en longueur sur cette première période, qui ne fut point palpitante. La physionomie du jeu fut plutôt aérienne, ce qui profita plutôt aux Beaucairois, par rapport à leurs grandes tailles.

 

 

Le jeu se cantonna plus souvent en milieu de terrain. Beaucoup de fautes furent commises par l’une et l’autre équipe, et l’arbitre dut souvent siffler des coups-francs : au total huit, quatre pour chacune des équipes
.

 


De très rares occasions de buts, hormis les coups-francs ou les corners. Et c’est sur le score vierge de 0 à 0, que fut sifflée la fin de la première période.

 

 

 

 

À la reprise de la seconde période, le coach Nîmois fait un changement, Victor Dupart – dont c’était son retour en équipe – sort et Atman El Otmany le remplace. Et Nîmes donne le coup d’envoi.

 

 

À la 52e minute de jeu, il eut une petite lueur de but sur la pelouse synthétique de St-Stanislas, où les Nîmois réussirent à percer la défense visiteuse, mais la balle finit dans les bras du gardien. Deux minutes plus tard, suite à trois corners consécutifs des Beaucairois, qui mirent le feu dans les 18 m des locaux, les Nîmois parviennent à dégager leur camp.

 

Petit à petit, les visiteurs prirent l’ascendant sur les locaux. Les Beaucairois prirent un malin plaisir de jouer du côté de Steven Amigo, l’arrière Nîmois, qui fut pratiquement prit à dépourvu par les attaquants du EFCB. Du coup, l’entraîneur Olivier José le sort, et il est remplacé par Arnaud Joullia (56e). Par ce changement, la défense Nîmoise se sort d’un mauvais pas.

 

 

À la 58e minute, un coup-franc est en faveur des « Rouge-et-Blanc » ; il est tiré par Stéphane Dagbo, et la balle frôle la transversale.

 

Puis il eut un incident entre la 60e et 67e minutes ; un joueur Beaucairois se blesse gravement, et il est finalement évacué par les pompiers de Nîmes.

 


Le jeu reprend ; Beaucaire prend l’ascendant sur les locaux, multiplie les tentatives de buts, dont l’une, ou le ballon s’écrasa sur le poteau Nîmois (75e). Trois minutes après, c’est le défenseur Nîmois Nicolas Venancio qui sauve de justesse, après une mauvaise sortie du portier Tavares.

 

80e minute de jeu, un penalty n’est point accordé aux « Rouge-et-Blanc », alors qu’un de ses attaquants est fauché par tacle assassin et par-derrière dans la surface de réparation. L’arbitre ne bronche pas.

 

 

La fin de la rencontre se terminera par quelques incursions de chacune des équipes, mais les gardiens firent leurs lois dans sa surface.

 

Nous sommes dans les arrêts de jeu, c’est une tentative de contre-attaque Beaucairoise qui file vers les buts locaux, mais surgit de nul part, le capitaine Sylvain Mazmanian tacle par-derrière l’attaquant et stoppe l’action. L’arbitre lui donne un carton jaune, alors que précédemment sur l’action du penalty non sifflé, il n’avait point sorti la biscotte ; deux poids, deux mesures. Le coup-franc est tiré et la balle passe largement au-dessus de la transversale, et sur le dégagement du portier Nîmois, l’arbitre siffle la fin de la rencontre, qui se termine au tableau d’affichage sur le score nul et vierge de 0 à 0.

 

 

Conclusion :


Match crispant pour les nerfs des joueurs, dirigeants et du seul supporter Nîmois (mon fils, les autres c’étaient des Beaucairois). Mais par ce résultat nul, le SCN ouvrait son compteur de point.

 

Que doit-on penser de ce nul ?

 

Prendre un point devant le leader, c’est que l’équipe Nîmoise s’est ressoudée, mais il y a encore des lacunes qu’il faut combler. La tâche s’annonce ardue pour l’équipe qui est en reconstruction ; mais – c’est point de vue – elle peut y arriver à prendre enfin son envol, pour cela, il faut s’entraîner sérieusement et lors des futures rencontres se dire que l’équipe d’en face est battable.

 

Arbitrage : Incompétent.

 

 

À Nîmes, le vendredi 11 octobre 2019
Cazorla Denis dit l’Éclaireur

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :